Les corrélations illusoires

Tiens, c’est marrant…

… il suffit d’être sous la douche pour que le téléphone se mette à sonner. On a tous vécu des dizaines de situations similaires : de la tartine qui tombe toujours du côté de la confiture à la file d’attente qui est toujours la plus lente. Pour expliquer la survenance de ces événements, il est de coutume d’invoquer la « Théorie de l’emmerdement maximum », encore appelée « Loi de Murphy ». En réalité, cette règle pseudo-scientifique est erronée.

Notre esprit nous joue des tours : il a la fâcheuse tendance d’exagérer la relation de cause à effet entre deux événements qui se produisent en même temps. Nous générons alors des « corrélations illusoires »[1]. Ces dernières sont tellement puissantes qu’elles ne se contentent pas d’orienter notre jugement, elles influencent également notre comportement. Ainsi en est-il des médicaments à effet placebo : « L’effet placebo repose sur une illusion de corrélation, car les sujets exagèrent la fréquence qui existe entre la prise d’un médicament et le fait de sentir mieux. » [2]

Cet automatisme puise sa source dans notre propension à la rationalisation : « Il existe chez l’être humain une tendance naturelle à l’explication. Aussi, face aux événements, nous préférons faire appel à nos théories antérieures, afin d’éviter d’aller chercher des informations qui ne sont disponibles que dans les encyclopédies » [3]. Par ailleurs, il est bien plus commode de se fier aux théories toutes faites que de chercher à analyser les véritables causes des phénomènes qui nous entourent. La Loi de Murphy serait-elle le symbole exacerbé de la paresse intellectuelle?


[1] CHAPMAN L.J. (1967). « Illusory Correlation in Observational Report”, Journal of Verbal Learning and Verbal Behavior.

[2] CICCOTI S. (2004). « 150 petites expériences de psychologie pour mieux comprendre nos semblables», Dunod.

[3] Ibid.

3 réflexions sur “Les corrélations illusoires

  1. ajoute une syndication RSS à ton blog, pour que les gens puissent s’abonner.
    Et sinon, je te recommande un livre qui s’appelle « pourquoi les manchots n’ont pas froid aux pieds ». il aurait pu tout aussi bien porté le nom de ton blog !

  2. Peut-être est-ce une « correlation illusoire » mais je maintiens que mes clefs passent leur temps à disparaitre quand je les cherche et que je suis en retard! c’est quand même un peu louche non?

    Afin de démontrer de façon implacable la véracité de ce type de phénomène scientifiquement (et poliment) qualifié d’…irritant…je vais donc prendre un calepin et en noter scrupuleusement la récurrence. Après depouillement des informations ainsi réunies, nous verrons bien si cette loi de Murphy possède une base solide. Perso j’en suis déjà convaincu😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s