L’effet de race

Tiens, c’est marrant…

… on a souvent l’impression que les noirs se ressemblent tous. La majorité des individus pensent que les populations qui ont une couleur de peau différente de la leur se ressemblent tous. Il ne s’agit donc pas seulement des blancs à l’égard des noirs, mais également des noirs à l’égard blancs, des arabes à l’égard des asiatiques, etc. Les chercheurs en psychologie sociale parlent d’un « effet de race » : de nombreuse personnes différencient plus facilement les visages de leur propre groupe ethnique que les visages appartenant à d’autres groupes[1].

Néanmoins, si la diversité physique existe dans une ethnie, il n’y a aucune raison qu’elle n’existe pas dans les autres. Pourquoi cette perception subsiste-t-elle? Des recherches ont montré que plus les individus avaient des préjugés raciaux, plus il leur était difficile de distinguer les visages des autres ethnies[2]. Si vous pensez que les noirs sont fainéants, que les arabes sont voleurs et que les chinois sont fourbes, vous risquez d’avoir du mal à distinguer les visages des individus appartenant à ces ethnies.

Fort heureusement, il existe une solution pour atténuer l’effet de race et, a fortiori, les préjugés raciaux: il suffit de multiplier les contacts avec ces autres groupes ethniques[3]. Plus facile à dire qu’à faire pour les plus bornés de nos congénères.


[1] MALPASS R.S., KRAVITZ J. (1969). «Recognition for Faces of Own and the Other Race », Journal of Personality and Social Psychology.

[2] PY J., BURDAIRON N. (2002). «L’effet de l’appartenance ethnique dans la reconnaissance des visages: de nouveaux arguments pour une perspective psychosociale», Nouvelle revue de psychologie sociale.

[3] BRIGHAM J.C., MALPASS R.S. (1985). «The Role of Experience and Contact in the Recognition of Faces Own and the other Race Persons», Journal of Social Issues.

2 réflexions sur “L’effet de race

  1. Ce phénomène est lié à la spécialisation du cerveau dès les premiers mois. L’expérience avec des visages de singes et humains que l’on présentent à des bébés donnent ce résultat.

    En fait, on est plus à même de distinguer ses congénères que l’on fréquente (ici l’humain par rapport au singe).

    Cette expérience marche aussi à l’inverse, le singe distingue mieux les singes que les humains.

    Ainsi, il peut en découler (mais je ne connais pas l’avancée exacte de ses recherches dans ce domaine) que l’on distingue mieux les visages qui nous sont proche (la couleur de peau ne fais pas tout dans un visage, les caractéristiques de celui aussi. Rendre une personne noir par le maquillage vous paraitra un peu ‘bizard’).

    Ainsi la fin de ta proposition me semble pertinente, avoir des contacts avec toutes les ethnies permet d’apprendre les caractéristiques de ces visages, et donc de mieux les reconnaitre ! cqfd🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s