Voyages et esprit de recommandation

Tiens, c’est marrant…

… on ne peut pas s’empêcher de recommander les « merveilleux endroits » que nous avons visités. Tout le monde possède un esprit de recommandation mais il s’avère plus développé chez certaines personnes. Malcom Gladwell parle de « maven » (celui qui sait en yiddish) pour définir cette classe d’individus à l’origine de l’information au sein d’un groupe social[1]. Si vous passez votre temps à recommander les films, les livres ou les restaurants qui vous ont plu, vous avez l’âme d’un maven. Dans le cas des voyages, cet esprit de recommandation peut être à double tranchant.

A peine avez-vous annoncé à votre collègue que vous partiez en Thaïlande, qu’il s’empresse de vous faire la liste des choses à ne pas manquer : « s’émerveiller » devant tel temple, dormir dans tel hôtel « si charmant », se régaler dans tel restaurant, « le meilleur rapport qualité-prix de Bangkok ». Les plus extrémistes allant jusqu’à ajouter : « C’est incontournable, le plus bel endroit du monde ».

L’esprit de recommandation est particulièrement nuisible lorsqu’il se manifeste après un voyage. Vous rentrez à peine d’un magnifique séjour au Mexique quand un de vos amis vient tout gâcher: « T’as visité la grande pyramide ? Non ! C’est vraiment dommage, c’était le chef d’œuvre à ne pas manquer! »

Moralité, mettons notre ego de côté et tout le monde passera de meilleures vacances.


[1] GLADWELL M. (2003). « Le point de bascule : Comment faire une grande différence avec de très petites choses », Transcontinental.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s