Les rétrovoyeurs

Tiens, c’est marrant…

… l’usage du rétroviseur intérieur diffère selon que notre voiture est en mouvement ou à l’arrêt. Pendant la conduite, son usage est relativement passif. Par réflexe, nous y jetons un œil avant de freiner ou de tourner. De temps à autre, notre attention s’éveille lorsqu’un furieux en BMW est sur le point de nous rouler dessous ou que notre petit dernier est en train de tapisser la plage arrière de chocolat.

Une fois arrêté à un feu ou bloqué dans les embouteillages, l’usage du rétroviseur intérieur devient plus actif. On reproche ainsi aux femmes de s’en servir comme d’un miroir pour se refaire une beauté. Ce qui n’est pas sans engendrer des retards de démarrage quand le feu passe au vert. Toutefois, il existe une pratique beaucoup moins avouable, partagée par les deux sexes : le rétrovoyeurisme. Comme si de rien n’était, l’homo-automobilus espionne le conducteur qui le succède.

Qu’observent les rétrovoyeurs? Force est de constater que dans le petit théâtre de l’habitacle, le spectacle est rarement au rendez-vous. Si les plus chanceux parviennent à surprendre un doigt dans le nez ou une scène de ménage, la majorité doit se contenter d’un moment de maquillage ou d’une inspection bucco-dentaire.

Au même titre que les jumelles, la longue-vue ou la téléréalité, le rétroviseur intérieur vient donc satisfaire la curiosité de l’homme moderne pour les moindres faits et gestes de ses congénères.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s