L’apathie des passants

Tiens, c’est marrant…

… des appels au secours ne suffisent souvent pas à faire réagir une foule qui passe. De prêt ou de loin, nous avons tous été confrontés à de semblables faits divers. L’affaire Catherine Genovese, qui bouleversa le tout New-York de 1964, demeure la plus triste incarnation ce mal moderne qui ne semble épargner aucune métropole. Pendant plus d’une demi-heure, trente-huit citoyens du Queens ont regardé un tueur traquer une femme avant de la poignarder. Pendant ce laps de temps, pas une seule personne ne chercha à prévenir la police.

Alertés par cette histoire qui fit la une des médias de l’époque, deux psychologues se mirent à pied d’œuvre pour identifier les ressorts cachés de ce comportement édifiant. Leurs conclusions mirent en lumière deux explications[1]. En premier lieu, placés devant une situation d’urgence, les membres d’une foule seraient peu enclins à intervenir car chacun aurait le sentiment qu’un autre pourrait porter secours. Nous sommes face à un phénomène de « dissolution de la responsabilité ». En second lieu, l’urgence n’apparaitrait pas toujours de façon évidente. Après tout, comment faire la différence entre une agression ou une scène de ménage, un coup de feu ou les ratés d’un moteur ? Dans le doute, nous aurions tendance à agir en fonction des autres : si personne n’intervient, c’est qu’il ne s’agit pas d’un danger. On parle d’un phénomène « d’ignorance collective ».

Dès lors, si la sécurité ne vient pas du nombre, comment la victime peut-elle s’en sortir ? Certains experts conseillent de désigner un des passants et de s’adresser à lui personnellement. Ce faisant, il est responsabilisé et ne peut ignorer la détresse de la personne qui l’interpelle[2].


[1] DARLEY J.M., LATANE B. (1968). « Bystander Intervention in Emergencies : Diffusion of Responsibility », Journal of Personality and Social Psychology

[2] CIALDINI R. (2004). « Influence et Manipulation : Comprendre et Maîtriser les mécanismes et les techniques de persuasion », First.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s