L’origine des gratte-ciel

Tiens, c’est marrant…

… le premier gratte-ciel est apparu il y a près de 150 ans. En 1871, pour être exact, soit 20 ans avant la Tour Eiffel. Si l’ancienneté de la date peut surprendre, le lieu est plus attendu. En effet, la ville de Chicago aux Etats-Unis fut le berceau des vertigineux « skyscrapers », nom emprunté au plus haut des trois-mâts qui traversaient l’Atlantique à l’époque. Si les bâtiments de grande hauteur existent depuis l’antiquité – la pyramide de Khéops mesure 150 mètres, de même que la cathédrale de Rouen – aucun n’étaient des immeubles. Alors pourquoi cette forme d’architecture a-t-elle émergé dans la capitale du blues dans la seconde moitié du XIXème? Plusieurs facteurs y ont concouru.

Le point de bascule fut le grand incendie qui ravagea la ville en 1871 et conduisit les architectes à réfléchir à un mode de construction qui permette de réduire les coûts liés à l’augmentation du prix des terrains, de protéger les occupants de l’eau et du feu et qui soit rapide, solide et facile d’assemblage. C’est ainsi que William Le Baron Jenney fut amené à élaborer un système de structure interne en acier (et non plus externe et en bois) sur laquelle repose tout l’édifice, le mur extérieur n’ayant plus rien à porter. Il tira également parti de l’invention de l’ascenseur mécanique et notamment de l’ascenseur de sécurité par Elisha Otis.[1]

A cette dimension historico-économique, il faut ajouter une dimension plus symbolique. Si le gratte-ciel a rencontré un tel succès dans la patrie de Washington, c’est aussi parce qu’il incarnait parfaitement l’énergie, l’optimisme, l’orgueil et la démesure de l’ambition américaine[2]. Cette portée symbolique explique en partie pourquoi cette forme d’architecture fut autant plébiscitée par les pays émergents d’Asie et du Moyen-Orient à la fin du XXème et au début du XXIème siècle. Depuis le 17 janvier 2010, le plus haut building est le Burj Khalifa qui domine Dubai de ses 828 mètres, près de deux fois l’Empire State Building…


[2] Le Guide Bleux « Etats-Unis côte est et sud – Hachette 2011

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s