Le débarrassage de table

Tiens, c’est marrant…

… on trouve plus de candidats pour mettre la table que pour la débarrasser.

Rien de surprenant quand on pense à toutes les contraintes induites par cette corvée de fin de repas. Débarrasser c’est quitter la table à un moment où l’on est confortablement assis en plein débat intellectuel avec ses proches: Star Wars est-il le meilleur film de tous les temps? Johnny Depp a-t-il eu raison de quitter Vanessa Paradis? Qui sera le prochain Président de la République? Une privation qui n’égale pas la frustration de passer à côté d’un fou rire collectif alors qu’on est la tête dans la poubelle en train de jeter les restes de la bouillabaisse.

D’ailleurs, parlons-en de la saleté. « Gelée de pâté au beurre fondu », « Peau de poulet et son reste de moutarde », « Croute de fromage aromatisée à la vinaigrette », tel est le menu des malheureux débarrasseurs de table. Un dur labeur qui se poursuit jusque dans la cuisine: Comment remplir un lave-vaisselle plein à craquer sans s’en mettre plein les doigts? Comment être certain de ce qui doit aller dans la poubelle dédiée au recyclage? Comment laver des coupes de champagne dans un évier où trempe un plat à gratin?

Alors certes il y en a toujours pour qui débarrasser la table n’est pas vraiment une corvée: les petits malins qui s’occupent de tout sauf des assiettes pour éviter de se salir, les lâches qui se contentent de les déposer dans la cuisine comptant sur les autres pour gérer la poubelle et le lave-vaisselle ou les fainéants qui ne transportent qu’un objet à chaque voyage pour gagner du temps. Mais ces olibrius ne valent rien à côté de l’artiste qui feint de débarrasser la table pour se réfugier subrepticement aux toilettes.

Et pourtant, dans certaines circonstances, débarrasser la table peut s’avérer bien utile voire salutaire. Utile quand il s’agit de faire passer un message dans le dos des convives. Quel couple n’a jamais prétexté un café à préparer pour régler ses comptes? Salutaire quand il s’agit de fuir une ambiance délétère. Qui n’a jamais prétexté une bouteille d’eau à remplir pour échapper au sermon du patriarche?

Désormais, à moins que ce soit votre anniversaire ou que vous soyez tétraplégique, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas filer un coup de main au prochain repas !

Diapositive1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s