Le passage des accusés

Tiens, c’est marrant…

… passer un portique de sécurité c’est un peu comme passer devant le juge, la présomption d’innocence en moins.

Bien que tout les sépare, contrôleur et contrôlé ont un point en commun: la paranoïa. Le premier voit en chacun de nous une menace potentielle. Et on peut le comprendre. Chaussures, boissons énergisantes, sous-vêtements, cartouches d’encre… les terroristes rivalisent d’imagination pour dissimuler leurs méfaits. Quant au second, le citoyen lambda, il se dit qu’il peut se taper l’affiche à tout moment.  Lui aussi on peut le comprendre. Au départ il vient voir une expo, emprunter un livre ou prendre un avion. A la fin il peut finir les fesses à l’air avec un doigt dedans, le doigt d’un parfait inconnu, qui plus est.

Comme on peut s’en douter, les temps ne sont pas à la détente. Dernier avatar de la surenchère sécuritaire qui frappe les aéroports: l’interdiction des appareils électroniques déchargés à bord des vols à destination des Etats-Unis. Autant dire que les vendeurs de smartphones de New York La Guardia, Washington Dulles et autres hubs américains doivent se frotter les mains.

Un excès de zèle qui vient pourrir le quotidien d’une catégorie de victimes dont on parle peu: les handicapés moteurs. Comme cette française amputée de la jambe droite humiliée par deux fois à l’aéroport de Marseille Marignane. Le personnel en charge des contrôles lui intima l’ordre de passer le portique sans prothèse, sans fauteuil, sans béquille et d’enlever ses chaussures devant tout le monde pour subir une fouille au corps insistante au niveau du moignon. De quoi transformer « le passage des accusés » en véritable « chemin de croix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s